L’histoire de la dermatologie

La dermato-vénérologie

Il existe en France près de 3.400 médecins dermato vénérologues, spécialisés dans le traitement de la peau et des cheveux. C’est tout l’aspect extérieur de votre corps que vous confiez au praticien lorsque vous passez la porte de son cabinet. Quel que soit votre type de peau et vos antécédents, les techniques de pointe et l’avancement perpétuel des connaissances dans ce domaine vous assure une prise en charge optimale. Il est vivement recommandé de consulter votre médecin traitant habituel avant de prévoir une visite chez le dermatologue, notamment car dans le cadre d’un parcours de soin, vous serez mieux remboursés par la sécurité sociale.

Plus d’informations sur la dermato-vénérologie

L’histoire de la dermatologie

A quand remonte les premières recherches sur les maladies de peau ? Avant les progrès fulgurants de la médecine à partir de la Renaissance, il était difficile de déceler une maladie si celle-ci ne provoquait pas de symptômes apparents. Or, quelles sont les maladies qui marquent le plus notre corps de manière visible à tous ? Celles de la peau, de notre épiderme qui enveloppe notre corps. Il est donc tout a fait logique que les premières recherches médicales se soient axées sur l’étude de la peau. Ainsi, on retrouve des écrits sur les pathologies épidermiques dès 5000 av JC et une première classification des maladies de peau en 25 av JC, sous l’Empire Romain. Vous pouvez aussi consulter deux ouvrages parus au 19ème siècle ayant profondément marqué la recherche sur les maladies de peau en France et qui ont donné naissance à la dermatologie moderne. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur l’histoire de la dermatologie, n’hésitez pas à consulter ce site.

La dermatologie à travers les âges

Si l’on omet l’évolution technologique et la croissance des connaissances grâce à des siècles de recherches scientifiques, il y a une chose qui ne change pas : la place de la dermatologie dans toutes les civilisations qui se sont succédées sur Terre. En effet, plusieurs millénaires avant JC, on s’attelait déjà à comprendre les maladies de peau puisqu’elles marquent physiquement le corps. L’étude des pathologies épidermiques a toujours été au centre des enjeux et des débats médicaux, et aujourd’hui encore elle occupe une place prépondérante dans la production de documents de recherche.

Plus d’informations sur La dermatologie à travers les âges

La perception de la peau

La peau est un organe sensoriel excessivement performant, elle remplit un rôle fondamental dans la protection de notre corps contre les maladies. Mais la peau est aussi un critère de beauté et peut générer attirance ou dégout de par son aspect. Elle renseigne aussi sur la personne, sur son âge, sur son vécu (cicatrices, hématomes), sur son appartenance à un groupe social (tatouages, piercings) et enfin sur son état de santé (teint jaune, rougeole, allergies, fatigue). La peau est donc “communicante” : la dermatologie et les soins cosmétiques nous aident à contrôler l’image qu’elle reflète.

Pour plus d’informations: Perception de la peau

Les outils de dermatologie

Le praticien dermatologue possède une compétence double. Il doit avoir une connaissance pointue du domaine de la santé en générale et de sa spécialité, mais il doit aussi avoir des aptitudes manuelles. Car un dermatologue doit être apte à réaliser des interventions chirurgicales. Ainsi, outre l’équipement standard qu’il doit installer dans son cabinet, il possèdera très souvent un gros ballon d’azote liquide connu pour terrifier les enfants qui ont des verrues, divers outils propres à la chirurgie, et parfois des équipements sophistiqués pour pratiquer des interventions au laser.

Plus d’informations sur Les outils de dermatologie

D’autres informations qui peuvent vous intéresser:

  1. Le rendez-vous chez un dermatologue
  2. Le métier de dermatologue
  3. La peau