L’histoire de la gynécologie

La Gynécologie

La gynécologie est la discipline médicale qui s’occupe de l’organe génital féminin, et de tout se qui en découle. Ainsi, cette spécialité qui ne compte que peu de praticiens en France regroupe toutes les problématiques liées à l’accouchement et au suivi des grossesses, mais se penche aussi sur l’épineuse question de la stérilité et des différents moyens pour y remédier. A l’inverse, les gynécologues ont aussi pour mission de développer la sensibilité des jeunes filles à la contraception et aux différentes méthodes qui existent pour éviter de contracter des infections ou des maladies qui pourraient devenir dangereuses.

Plus d’informations sur la gynécologie

L’histoire de la gynécologie

Comparée à l’histoire de la médecine, la gynécologie est beaucoup plus récente. Ainsi, alors que la médecine générale a toujours accompagné l’évolution de l’homme et a permis l’allongement progressif de son espérance de vie, la gynécologie fut une discipline sur laquelle on ne se pencha réellement que plus tard. Ainsi, c’est au 16e siècle que la discipline s’est peu à peu structurée et c’est à ce moment que des médecins se sont consacrés à l’étude de l’appareil génital féminin. L’histoire de l’obstétrique a commencé à l’époque médiévale avec la publication de l’encyclopédie Meyers Konversationslexikon, qui cherche à répondre au fait que l’art d’accoucher ne résidait que dans les mains des femmes qui avaient survécu à la mise au monde de leur enfant, personne à l’époque ne s’intéressant aux techniques pour favoriser la survie de la femme ou de l’enfant. Un peu plus tard naissait le premier manuel d’obstétrique de l’allemand Eucharius Rosslin, qui posait les bases de l’obstétrique moderne.

La gynécologie en tant que spécialité médicale

Si la gynécologie obstétrique existe et est étudiée depuis bien longtemps dans le milieu médical, la gynécologie médicale n’a fait son apparition dans la liste des diplômes universitaires qu’en 1963. Ainsi, jusqu’en 1984, les deux spécialités (gynécologie médicale et gynécologie obstétrique) ont cohabité sur les bancs de l’université. En 1984, la gynécologie médicale a été supprimée en tant que formation universitaire, et fut pratiquée de manière informelle par les diplômés à l’issue de leur formation. De ce fait, la gynécologie médicale ne doit son salut qu’à la diffusion par des professionnels des techniques et des savoirs faire propres à cette spécialité.

Plus d’informations sur la gynécologie en tant que spécialité médicale

Les outils de la gynécologue

La gynécologue possède tout un tas d’outils, qui peuvent être soit manuels soit technologiques. Parmi les outils manuels les plus fréquemment utilisés, on peut citer le speculum, ou encore le long coton tige servant à recueillir des échantillons qui seront ensuite analysés par un laboratoire spécialisé. Mais que serait la gynécologie sans les formidables outils technologiques issus des progrès de la médecine ? Impossible aujourd’hui d’imaginer le suivi d’une grossesse sans la fameuse sonde échographique, qui permet de visualiser l’état de développement du fœtus et de s’assurer des bonnes conditions utérines de celle qui le porte.

Plus d’informations sur les outils technologiques

L’évolution des méthodes d’accouchement

Il faut imaginer qu’autrefois il n’existait pas forcément de structures saines et d’outils adaptés pour permettre un accouchement dans les meilleures conditions. Le taux de mortalité des enfants ou des femmes qui les portent n’a fait que décroitre au fil des siècles. L’accouchement est passé d’un acte presque solitaire, à peine assisté par une sage-femme, à un processus très médicalisé et surveillé. Autrement, la perception même du fait d’accoucher et de la douleur que cela génère a changé selon les époques. Certains évoquaient la douleur comme une punition, d’autres une bonté divine, quoiqu’il en soit elle était souvent très dure à supporter avant l’avènement de l’anesthésie.

Plus d’informations sur l’évolution des méthodes d’accouchement

D’autres informations pouvant vous intéresser :

  1. Le rendez-vous chez un gynécologue
  2. Le métier de gynécologue
  3. L’appareil génital