L’histoire de la médecine

La médecine générale

Comme son nom le suggère, la médecine générale se veut la plus vaste possible. Cette discipline doit permettre de prendre en charge le plus grand nombre de patients possibles sans distinction d’âge, de sexe ni du type de symptômes ressentis. Elle ne se bornera donc pas à un type de pathologie spécifique et se doit de prodiguer des soins globaux et parfois continus aux patients nécessiteux. Elle requiert un niveau de formation extrêmement pointu et une ouverture d’esprit indispensable pour balayer le champ des possibilités au cours du diagnostic. Le médecin généraliste devra puiser dans son savoir acquis au cours de neuf années d’études et d’années de pratique pour déterminer l’origine exacte de la maladie contractée par le patient et délivrer un traitement approprié. Lorsque les symptômes persistent malgré tout, ou si la cause est trop dure à identifier, le recours à un médecin spécialisé peut être indispensable.

Plus d’informations sur :La médecine générale

L’Histoire de la médecine

Les progrès scientifiques du dernier millénaire ont bouleversé notre perception de la médecine en tant que discipline. En effet, les sociétés humaines plus anciennes tendaient davantage à expliquer la vie, et par conséquent la naissance ou la mort, à travers la foi ou la superstition. Ainsi, la volonté des dieux, les croyances astrales ou parfois même la sorcellerie étaient utilisées pour expliquer les phénomènes liés à la vie. Au fil du temps, une meilleure connaissance de l’homme, de son organisme et de son environnement ont façonné notre compréhension de la médecine pour en faire aujourd’hui une science détachée de toute croyance et sans cesse enrichie par les découvertes et les progrès techniques. Plusieurs ouvrages ou expositions reviennent sur l’histoire de la médecine.

La médecine à travers les âges

La médecine telle que nous la connaissons aujourd’hui est l’aboutissement de millénaires d’avancées, de recherches, de progrès, de questionnements sur le fonctionnement du corps humain. La société s’est équipée en moyens de prévention, de protection et de guérison de milliers de maladies qui, des siècles plus tôt, disséminaient les populations notamment à travers d’incontrôlables épidémies.

Retrouvez plus d’informations sur La médecine à travers les âges

Les outils de la médecine

Les techniques de diagnostics ont considérablement progressé au cours du XXème siècle. Les moyens d’investigation tels que l’échographie, le scanner ou encore l’imagerie par résonance magnétique (IRM) ont pleinement contribué à affiner les diagnostics et à localiser l’origine des maux ressentis par les patients malades. La découverte, un peu plus ancienne (1846), de l’anesthésie générale, les progrès en microchirurgie et le développement de l’informatique ont rendu possible des interventions plus minutieuses, plus fiables, plus efficaces.

Plus d’informations sur Les outils de la médecine

Espérance de vie

Les gigantesques progrès réalisés au cours du dernier siècle ont bien sûr augmenté l’espérance de vie. En France, la durée de vie moyenne a cru de 12 ans depuis 1960, pour atteindre 82 ans aujourd’hui ! Une progression fulgurante rendue possible par la démocratisation de la médecine, générale et spécialisée : un accès aux soins plus simple et des soins moins chers et des traitements moins lourds. Autrement dit : la médecine se démocratise de plus en plus.

Pour plus d’informations: Espérance de vie

D’autres rubriques pouvant pour intéresser:

  1. Tout savoir avant votre rendez-vous chez le médecin
  2. Le métier de médecin généraliste
  3. Le corps humain et ses maladies