L’histoire de l’ophtalmologie

L’ophtalmologie

La vue est peut être notre sens le plus précieux par l’importance qu’il représente dans notre perception du monde extérieur. En effet, plus de 60% des informations collectées et analysées par le cerveau proviennent de ce que voient nos yeux. La place de l’ophtalmologie est donc prépondérante dans le domaine médical puisque cette branche de la médecine est spécialisée dans le traitement des pathologies oculaires. C’est aussi une discipline chirurgicale qui, grâce au développement des techniques et des outils, permet de soigner un plus grand nombre de maladies et de façon plus durable.

Plus d’informations sur L’ophtalmologie

L’histoire de l’ophtalmologie

Aristote, philosophe grec du 3ème siècle av. JC, disait si l’œil était un animal indépendant, la vue serait son âme. Car la vision permet une véritable prise de conscience de soi et de l’environnement qui nous entoure. Mais bien avant lui, d’autres civilisations plaçaient déjà l’ophtalmologie au centre de l’intérêt médical. Dans l’Inde ancienne, c’est à dire trois millénaires avant notre ère, on traitait les problèmes oculaires avec du miel, des plantes et du beurre. Dans l’Egypte antique ou en Mésopotamie, des écrits évoquant la chirurgie de la cataracte datent de 1700 av. JC. Les lunettes les plus anciennes remontent au Moyen-Age, il s’agissait en fait plutôt de loupes est les premières montures à poser sur le nez datent du 13ème siècle. Comme souvent, la renaissance fut un moment de progrès fulgurant des connaissances avec notamment Léonard De Vinci. C’est à cette époque que sont réalisés les premiers plans de l’œil, que sa structure est précisément identifiée et comprise. Mais plus le temps passe, plus les avancées sont grandes, et c’est évidemment au 20ème siècle qui s’impose comme siècle du progrès ophtalmologique.

Une discipline très ancienne

La plus vieille des disciplines médicales spécialisées est surement la dermatologie, dont les premières traces remontent à 5000 ans av. JC. Mais l’étude de l’œil, organe de la vision, a également débuté il y a très longtemps puisque des écrits datant du 3ème millénaire avant notre ère ont été découverts et traduits. Alors pourquoi l’Homme s’est-il attelé si tôt à comprendre le fonctionnement de l’œil? Surement car c’est ce sens qui nous permet le mieux de décrypter l’environnement, de l’interprété et de pouvoir y prospérer.

Plus d’informations sur Une discipline très ancienne

Les ophtalmologues célèbres

Pour citer quelques noms d’ophtalmologues célèbres, on pourrait mentionner l’italien Joseph Florenze, qui vécu entre le 18ème et le 19ème siècle, connu pour sa maitrise de la chirurgie de la cataracte qui a inspiré de nombreux médecin par la suite. F.C. Donders fut quant à lui l’un des médecins ophtalmologues les plus importants de son époque (19ème) aux Pays-Bas. On peut aussi évoquer William Bates, ophtalmologue américain qui a théorisé les reflexes innés de la vue normale: adaptation de l’œil aux distances, à la netteté ou la lumière.

Plus d’informations sur Les ophtalmologues célèbres

L’histoire de la chirurgie ophtalmologique

La chirurgie ophtalmologique, également appelée chirurgie oculaire est la chirurgie effectuée sur l’œil et ses annexes, c’est à dire sur l’ensemble de notre appareil visuel. Tous les ophtalmologues ont reçu une formation chirurgicale mais lorsque les interventions sont très compliquées, seuls des spécialistes qualifiés et expérimentés peuvent les réaliser. La chirurgie oculaire s’est développée au fil des siècles mais a grandement pris son essor à partir de la fin du 17ème. Des instruments d’intervention plus précis et la connaissance accrue du fonctionnement de l’œil ont permit de réaliser de nombreuses opérations de la cataracte en évitant des complications, alors que jusqu’alors très peu d’interventions étaient couronnées de succès.

Plus d’informations sur L’histoire de la chirurgie ophtalmologique

Les outils de l’ophtalmologie

Il est toujours surprenant de voir chez l’ophtalmologue la panoplie de matériel dont il dispose. Lors d’une consultation classique, le patient devra s’adonner a différents tests qui permettent au praticien d’évaluer sa vue et aussi de regarder son œil. Par exemple, l’ophtalmomètre est un appareil qui mesure l’axe et l’importance de l’astigmatisme. Pour cela, le médecin regarde la réflexion de couleurs sur la cornée. Le skiascope permet de juger du bon réflexe de réfraction de l’œil, en déplaçant un point lumineux sur la pupille. Si l’ophtalmologue est aussi chirurgien, alors il sera équipé de tout l’attirail nécessaire (ciseaux, pinces…) et d’équipements technologiques très performants comme les lasers chirurgicaux.

Pour plus d’informations: Les outils de l’ophtalmologie

D’autres informations qui peuvent vous intéresser:

  1. Le rendez-vous chez le dermatologue
  2. Le métier d’ophtalmologiste
  3. L’œil