Le coût d’une consultation chez un ophtalmologiste

Le rendez-vous chez un ophtalmologiste

L’étape la plus dure dans un rendez-vous avec un ophtalmologiste est surement d’en obtenir un dans des délais raisonnables ! Pour le reste, la visite chez un ophtalmo n’est ni une partie de plaisir, ni un moment d’angoisse comme peut l’être une consultation chez le dentiste pour certains. Il n’utilise au cours de son diagnostic que des appareils absolument indolores, c’est à dire qu’ils ne provoquent aucune gêne quelconque. C’en est presque ludique. Dans la majorité des cas il faudra tenter de lire les lettres de plus en plus petites, fixer une montgolfière ou suivre un point lumineux, ce qui permet au praticien d’observer notre œil, notre cornée, la rétine… et d’évaluer notre champ de vision.

Plus d’informations sur Le rendez-vous chez un ophtalmologiste

Le coût d’une consultation chez un ophtalmologiste

C’est comme toujours LA question, à laquelle il est difficile de trouver une réponse précision : combien ça coûte ? En réalité, il faut se renseigner sur le secteur de convention de votre médecin, savoir si vous êtes dans le parcours de soins ou bien si vous avez le droit à un accès direct spécifique, et enfin s’assurer d’avoir déclarer votre médecin traitant auprès de la Sécu. Prenons l’exemple d’un ophtalmologue conventionné secteur 1 que vous consultez après recommandation de votre médecin traitant, c’est à dire dans le cadre du respect du parcours de soins. La consultation vous reviendra à 28 euros remboursés à 70% par l’assurance maladie. Si vous le consultez en dehors du parcours de soins, cela vous coûtera 33 euros maximum, sur lesquels vous serez remboursés de 16,5 euros. Ce lien résume succinctement les différentes situations possibles.

Secteurs de convention

Il existe des médecins conventionnés et d’autres non. Parmi les médecins conventionnés, on distingue deux secteurs. Le secteur 1 qui impose des honoraires fixes et connus, le secteur 2 qui offre une liberté au praticien pour fixer ses tarifs. En général, les consultations en secteur 1 sont remboursées jusque 70%, celles en secteur 2 sont moins bien remboursées par l’assurance maladie. Enfin, les médecins hors convention, souvent plus chers, ne sont que très peu remboursés, voire pas du tout.

Plus d’informations sur les Secteurs de convention

Parcours de soins

Le coût d’une consultation chez un ophtalmologue dépend aussi du suivi du parcours de soin. En bref, le parcours de soin tel que défini par l’assurance maladie veut que, pour consulter un médecin spécialisé il faut d’abord voir son médecin traitant. C’est ce dernier qui jugera bon ou pas de vous orienter vers un spécialiste. Cette démarche permet de maximiser le remboursement par la sécurité sociale (en général 70%). Concernant les ophtalmos, sachez néanmoins que vous pouvez les consulter directement sans passer par votre médecin traitant selon des conditions spécifiques, c’est l’accès direct spécifique.

Plus d’informations sur le Parcours de soins

Accès direct spécifique

En ce qui concerne l’ophtalmologie, on a vu que pour contrôler au mieux ses dépenses, il faut être dans le parcours de soins et consulter un médecin secteur 1. Si la seconde règle est invariable (un médecin secteur 1 sera toujours moins cher que ses homologues en secteur 2 ou hors convention), il existe certaines conditions vous permettant de consulter directement un ophtalmologiste tout en bénéficiant des meilleures conditions de remboursement. Cela s’appelle l’accès direct spécifique, qui fonctionne pour la prescription ou le renouvellement de lunettes ou les actes de dépistage ou de suivi du glaucome.

Plus d’informations sur l’Accès direct spécifique

Les mutuelles

Les mutuelles permettent de compléter le remboursement pris en charge par la sécurité sociale sur vos dépenses de santé. C’est pourquoi on les appelle également les complémentaires santés. Il s’agit en quelque sorte d’assurances, à cela près que ce sont des organismes à but non lucratif. Elles sont souvent obligatoires pour les salariés d’entreprises et sont d’une manière générale considérées comme quasi indispensables. En effet, les dépenses de santé en cas d’accident grave ou de soins très réguliers peuvent vite s’envoler quand on sait qu’une nuit à l’hôpital coûte environ 5000 euros.

Plus d’informations sur Les mutuelles

D’autres informations qui peuvent vous intéresser:

  1. Les actes pratiqués par l’ophtalmologiste
  2. Quel ophtalmologue consulter ?
  3. Où consulter un ophtalmologiste
  4. Quand consulter un ophtalmologiste